En partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), l’Opérateur Téléphonique Tigo, l’Union des Caisses d’Epargne et de Crédit du Guéra a lancé l’offre des services financiers  aux groupements des femmes  de Goz-Beida.

La cérémonie inaugurale de ces services financiers décentralisés, a été organisée le vendredi 21 février 2014 à     Goz-Beida, chef lieu de cette région, située à l’Est de la région du Guéra. Elle s’est déroulée en présence de la Directrice Pays du PNUD, de l’équipe technique de l’UCEC-G, de Représentant du Programme d’Appui au Développement Rural dans le Guéra (PADER-G), de ceux de l’Opérateur Tigo, des ONG et naturellement des autorités locales. Dans ce projet, l’UCEC-Guéra, a  la responsabilité de promouvoir le développement des activités génératrices de revenus à travers la finance inclusive.

La création de ces services découle de la convention signée en novembre 2013 entre l’UCEC-G et le PNUD pour faciliter l’offre des services financiers décentralisés à la population de cette région, plus particulièrement aux groupes vulnérables d’accéder aux services financiers adaptés à leurs besoins.

L’expertise de l’UCEC-G dans le secteur de microfinance inclusive et l’appui de Tigo par le développement de ses nouveaux produits et services sont un gage de réussite de ces services. L’Opérateur téléphonique Tigo s’est engagé au côté de l’UCEC-G à garantir le transfert des crédits accordés aux bénéficiaires sous forme des monnaies électroniques appelé « Tigo Cash ». L’échange  de cette monnaie virtuelle contre le cash est assuré par des distributeurs agréés locaux de Tigo qui disposent en permanence de la liquidité suffisante pour le paiement des crédits alloués aux bénéficiaires. Tigo soutient aussi cette activité par la vente de deux cents (200) téléphones à un prix promotionnel de cinq mille (5000) francs CFA aux femmes qui souhaiteraient recevoir un financement en leur donnant ainsi une plus grande autonomie.

Les premiers bénéficiaires de cette activité sont, en effet, les groupements de femmes issus des plateformes multifonctionnelles du « Programme de Transition et de Stabilisation», mis en place par le PNUD dans cette région.

D’ici au mois prochain, des centaines des femmes bénéficieront pour la première phase des microcrédits de plus de dix millions (10.000.000) francs. Ce montant sera revu en hausse si les premières expériences sont concluantes.  Par ces prestations, l’UCEC-G et ses partenaires ; PNUD et Tigo, font preuve de synergie à travailler par le développement de la micro finance en collaboration avec les institutions locales pour contribuer à l’inclusion financière des populations tchadiennes.

Ce programme revêt une dimension innovante : il mobilise trois acteurs de statut institutionnel, associatif et commercial aux compétences complémentaires. En outre, il utilise la téléphonie mobile non seulement comme un moyen de paiement mais surtout comme un outil d’éducation financière et de sécurisation des biens dans une zone enclavée et vulnérable.

Ce nouveau partenariat avec le PNUD ouvrira certainement des meilleures perspectives au Réseau des Caisses d’Epargne et Crédit du Guéra qui est en pleine professionnalisation.

Share This