Suivi-évaluation et promotion de la participation au Tchad : le PADER-G mise sur la participation de toutes les parties prenantes.

Présentation

Le programme d’appui au développement rural dans le Guéra (PADER-G) repose sur la capitalisation et l’extension des résultats des deux phases du Projet de Sécurité alimentaire (PSANG) initié dans le Nord par le Gouvernement du Tchad. Il met l’accent sur l’amélioration de l’accès à l’eau et aux services financiers adaptés pour les ruraux pauvres et la gestion des risques d’insécurité alimentaire chronique. L’objectif global du programme est de contribuer à la construction de bases préalables à une amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des populations rurales dans le Guéra.

Approche

Pour mesurer l’impact et les effets de ses activités, le programme a mis en place un système de suivi-évaluation alliant capitalisation des expériences et expérimentation d’outils innovants. Ce système repose essentiellement sur quatre éléments clés :

·        l’implication des principales parties prenantes du PADER-G (UCGP, opérateurs, bénéficiaires, services techniques de l’Etat, Comité de Pilotage) avec une définition au préalable des rôles et responsabilités de chacun dans le processus ;

·        l’élaboration d’un manuel de suivi-évaluation (SE) qui précise les fonctions, les acteurs, les procédures et outils du Système de Suivi-évaluation (SSE) ;

·        la conception d’une application informatique de gestion du SSE qui représente une base de données relationnelle et un module de traitement automatisé des données ;

·        le renforcement des capacités des acteurs du SSE.

Efficacité du système de suivi-évaluation

Les produits du suivi-évaluation (rapports, fiches, tableaux, notes, etc.) sont utilisés comme supports lors des réunions internes de planification et d’évaluation qui ont lieu tous les 45 jours. Ils sont également utilisés lors des réunions d’évaluation à mi-parcours ou lors des réunions annuelles de bilan. Enfin, ces supports, rendus disponibles à un large public, renforcent la communication du PADER sur les résultats de ses programmes. Cela permet aux bénéficiaires, missions de supervision et ministères, d’apprécier la performance du PADER-G.

Mesure de rendement

·        L’implication des parties prenantes du PADER-G dans la mise en place du SSE en fait un outil de suivi-évaluation itératif, internalisé et approprié par tous;

·        La mise en œuvre du suivi évaluation dès la phase de planification permet d’améliorer l’efficacité de la mesure de la performance du programme à travers une articulation entre indicateurs du PTBA et ceux du cadre logique;

·        La définition de niveaux d’évaluation, à savoir le suivi du PTBA (indicateur de niveau 1), le suivi des résultats et des effets (indicateurs de niveau 2) et le suivi de l’impact (indicateurs de niveau 3), qui correspondent aux différents paliers de la chaîne de résultats du Programme, permet de diviser l’évaluation par indicateur ;

·        La mise en place d’un dispositif de ciblage approprié en lien avec le SSE permet une meilleure atteinte des cibles du PADER-G.

Synthèse de la présentation du PADER-G téléchargeable sur : http//www.forumdebanjul.blogspot.com/p/banques.html

Source : revue AGRIPADE, Numéro spécial  7e Forum du FIDA, Banjul 2012

Share This