La contribution du PARSAT pour améliorer la résilience des populations rurales

image

Vous aviez sans doute constaté que dans nos articles, le mot « résilience » revient plusieurs fois. Même la définition du nom PARSAT parle de l’amélioration de la résilience des systèmes agricoles. Sans oublier votre bulletin d’information qui porte le nom «Le Résilient ». Que veu dire ce mot exactement? Pourquoi nous lui accordons beaucoup d’importance? C’est simple!

La résilience ici désigne la capacité d’un système ou d’une communauté à résister à des aléas dont elle est exposée. C’est une stratégie adoptée pour faire face aux effets en développant des capacités d’adaptation et se relever par la suite.

Une stratégie adoptée par le PARSAT

La vulnérabilité des petites exploitations familiales et de leurs systèmes de production aux changements climatiques est à la base des choix stratégiques du PARSAT. Il vise à réduire les risques et les pertes liées aux aléas climatiques, améliorer les capacités de résilience des systèmes agricoles aux changements climatiques et lutter contre la pauvreté et assurer la sécurité alimentaire au niveau des ménages ruraux.

José Graziano da Silva, Directeur Général de la FAO disait un jour qu’«Assurer à tous la sécurité alimentaire et la nutrition, c’est la que commence le développement durable ».

En effet, dans le même sillage que Da Silva, le Projet PARSAT consacre ses actions dans la résilience des ménages vulnérables pour les aider à faire face aux chocs climatiques. Le soutien à la protection durable des ressources naturelles, l’appui à l’accès aux moyens d’existence et de subsistance, la préparation aux risques de catastrophes, la sécurité alimentaire et nutritionnelle sont la un leitmotiv du PARSAT pour lutter efficacement contre l’insécurité alimentaire dans sa zone d’intervention. Aussi, le Projet, à travers ses activités sur le terrain, intervient pour renforcer la capacité des acteurs à répondre aux chocs conjoncturels et structurels. Il renforce les populations touchées à s’adapter efficacement contre des situations nouvelles de crises et plus concrètement, il facilite l’intégration des couches vulnérables telles que les femmes, les jeunes et les personnes âgées dans la prise des décisions et l’autonomisation de leurs faits et gestes au sein de la communauté. Les actions concrètes du PARSAT dans la résilience, résident dans la mise en commun des efforts, des stratégies et des approches de développement notamment les actions des aménagements agricoles, d’appui à la prévention des conflits, du renforcement des capacités des producteurs, de désenclavement des pistes desservant les zones de production, d’appui aux activités génératrices de revenu, etc. Le PARSAT, par ses actions, attaque la fragilité de facteurs de risques interdépendants, liés profondément à la dégradation des ressources naturelles qui sont l’infertilités des sols, la rareté des pâturages, la diminution de la biodiversité et le probable conflit fonciers communautaires. Il assure également une gestion plus appropriée des terres et des ressources naturelles et à limiter la dégradation de l'environnement.

ALI GAMANE KAFFINE

Chef d’antenne PARSAT de Fitri